Le City-Hôtel Ochsen, Zoug
6. Novembre 2020
Le City-Hôtel Ochsen, Zoug: Où tradition et modernité se rejoignent

Construit au 16ème siècle, le City-Hôtel Ochsen, situé au cœur de la ville de Zoug, se distingue par une élégance tout à fait particulière. Alors que les époux Hegglin veillent à ce que leurs clients se sentent parfaitement à leur aise chez eux, ils savent également allier tradition et modernité dans leur établissement. A cet effet, Eveline et Matthias Hegglin ont terminé, au printemps 2020, d’importants travaux d’assainissement dans le cadre desquels ils ont bénéficié du soutien de la maison beck konzept ag de Buttisholz qui a fourni une contribution déterminante à la recherche du bon équilibre entre l’ancien et le nouveau.

Texte: Irene Infanger | Photos: Jeronimo Vilaplana, HotelFotograf.ch, m.à.d.
Le City-Hotel Ochsen se trouve en plein cœur de la très belle vieille ville de Zoug, à proximité immédiate du lac de Zoug, et, malgré son très grand âge, se présente sous ses plus beaux atours. Ainsi, des investissements réguliers ont été réalisés dans le passé dans cet hôtel quatre étoiles – par exemple dans l’aménagement de ses chambres d’hôtel.
La maison beck konzept ag a rafraîchi le look et l’aménagement du comptoir du bar et remis en scène de vieux luminaires. L’armoire à vins, dont on peut voir l’intérieur de trois côtés, est au centre de l’espace. Juste à côté se trouve la chambre Ferdinand-Gehr dont la façade en verre entièrement restaurée est placée sous la sauvegarde des monuments historiques.
Le couloir au premier étage mène les clients du bar, situé dans le nouveau bâtiment, au restaurant et à l’hôtel situés tous les deux dans la partie historique de l’établissement. Pour le couple d’hôteliers, il était important que les dispositifs anti-incendie nécessaires ne soient pas visibles des clients de l’hôtel, comme cette porte anti-incendie intégrée à la paroi latérale.
Trois locaux anciennement séparés composent aujourd’hui un grand espace ouvert au centre duquel se trouve une grande armoire à vins. En cas de besoin, il reste possible de séparer le bar, la chambre Ferdinand-Gehr et la chambre à la cheminée pour affecter ces trois espaces à des manifestations différentes.
La maison beck konzept ag a veillé à tirer un profit optimal de chaque angle de la pièce. Le buffet du petit déjeuner a été intégré à la paroi arrière et se cache donc désormais aisément sans devoir, pour autant, transférer quoi que ce soit.
La maison beck konzept ag a entièrement conçu de neuf la réception et tout le secteur d’accueil de la clientèle: élégant, clair et chaleureux, le secteur d’accueil incite non seulement à se détendre quelques instants mais offre également des places de travail aux clients qui peuvent également utiliser une salle de conférence.
Il s’agit d’un immeuble qui se distingue par une longue histoire et une tout aussi longue tradition. Construit en 1543/1544 par la famille d’entrepreneurs zougois Kolin, «l’Ochsen» se situe, aujourd’hui encore, en plein cœur de la vieille ville de Zoug, à proximité immédiate du lac de Zoug et directement à côté de la fontaine qui célèbre le héros de guerre zougois Peter Kolin. A l’instar de nombreux autres bâtiments de la vieille ville de Zoug, cet immeuble dispose, lui aussi, d’style de construction historique très particulier. Pourtant, le bâtiment a régulièrement subi des modifications au cours de ces dernières décennies. Il a ainsi été agrandi il y a environ 60 ans par l’architecte suisse Hanns Brütsch et constitue aujourd’hui un maillage de parties historiques et de nouvelles constructions. Ancien et nouveau – tradition et modernité: des thèmes qui préoccupent quotidiennement les actuels hôteliers propriétaires. «Le passé oblige» résume ainsi Matthias Hegglin. Avec son épouse Eveline, il appartient à la troisième génération de la famille qui gère cet hôtel quatre étoiles. Au mois de décembre 2020, cela fera 100 ans que les grands-parents de Matthias Hegglin ont fait l’acquisition de «l’Ochsen». Parmi les sept enfants du couple, c’est finalement le cadet qui a repris l’établissement. «Mes parents Margrit et Walther Hegglin ont géré ‹l’Ochsen› pendant environ 40 ans. En 1989 j’ai repris, à mon tour, la direction de l’hôtel. Ce sont mes parents qui ont fait de ‹l’Ochsen› ce qu’il est aujourd’hui» souligne l’hôtelier Matthias Hegglin non sans fierté. Alors que pendant de nombreuses années, des personnalités telles que le roi Louis Philippe de France ou le poète Johann Wolfgang von Goethe fréquentaient l’établissement, cet hôtel urbain se concentre désormais, depuis de nombreuses années, sur le tourisme d’affaires. Ce changement d’orientation a eu lieu au cours des années 1950 lorsque les premiers hommes d’affaires arrivèrent à Zoug. La loi fiscale très attrayante entrée en vigueur dans les années 1960 attirera par la suite un grand nombre d’entreprises dans le canton de Zoug.

Une grande attention est vouée à l’art culinaire
Le tourisme d’affaires est ainsi devenu l’orientation fondamentale de cet hôtel urbain, orientation qu’il a conservée jusqu’ici, ce qui explique que le secteur des séminaires et des banquets est devenu un important pilier d’activités. Jusqu’à 80 personnes trouvent place dans la salle Kolin et dans la chambre Ferdinand Gehr – baptisée selon le célèbre artiste suisse dont l’écriture manuscrite décore la chambre – , l’ensemble de ces espaces étant équipés de WiFi et, lorsque c’est nécessaire, d’un beamer, d’un écran et d’un flipchart. Ces mêmes espaces sont également utilisés pour l’organisation de banquets, par exemple des fêtes de famille ou d’autres manifestations. En effet, l’établissement convainc aussi au niveau culinaire par une cuisine fraîche du marché comportant des mets régionaux typique ou des mets d’inspiration plus internationale. Le restaurant «au premier» a un charme tout à fait particulier car il se situe dans la partie historique du bâtiment, au premier étage. Il invite à savourer les délices culinaires de la maison dans une atmos- phère des plus sélect. «Les clients apprécient ce lieu pour son calme et pour la possibilité de se retrouver entre eux afin de mener des entretiens très personnels» résument les époux Hegglin. Le restaurant «au premier» peut accueillir jusqu’à 50 personnes. Quant au bistro «le Bar du Bœuf», il en constitue l’équivalent moderne. Un lieu où l’on se rencontre, que ce soit pour un café de tôt matin, pour le repas de midi ou pour un apéro avec un grand choix de vins et divers mezzés en soirée. Le Bistro dispose d’un total de 60 places avec 25 places supplémentaires à l’extérieur.

Multiples transformations à l’immeuble réalisées au fil des ans
Dans un passé récent, l’immeuble datant du 16ème siècle a régulièrement subi des transformations, par exemple l’adjonction d’une nouvelle construction en 1962. «Le bâtiment de l’époque se distingue par un style tout à fait particulier que nous n’avons trouvé ainsi nulle part ailleurs: il semble véritablement hors du temps» expliquent Eveline et Matthias Hegglin. On a également tenu compte de cet aspect hors du temps mais néanmoins très élégant lors de la rénovation de 35 des 48 chambres d’hôtel au total. «On ne voit pas que ces chambres ont été rénovées il y a 18 ans. Il n’y a aucun élément qui permette de procéder à une quelconque datation» affirment les époux Hegglin en discutant avec Pot-au-Feu. La famille propriétaire a adhéré à la philosophie de la biologie, ce qui a également eu une influence sur l’équipement des chambres dans lesquelles le nombre de produits synthétiques est réduit au minimum. Parquet en bois de châtaignier en lieu et place de tapis, des meubles en bois massif au lieu de panneaux agglomérés, un mini-mum de joints en silicone, de la chaux respirante et pratiquement libre de produits chimiques et pour terminer, des lits Hüsler-Nest constitués de matériaux naturels allant des matelas en caoutchouc jusqu’aux coussins en laine de moutons. «Lorsqu’on les compare à ceux d’autres établisse- ments hôteliers, il se peut que nos chambres fassent une impression quelque peu sobre. Cependant, ce n’est pas l’opulence d’une chambre qui est déterminante mais bien le fait que l’on s’y sente à l’aise et que l’on y dorme bien» souligne le couple d’hôteliers. Des travaux d’assainissement sont prévus depuis deux ans.

«La collaboration avec la maison beck konzept ag aura été la meilleure chose qui ait pu nous arriver. Nous avons toujours été parfaitement encadrés, les échanges d’information ont toujours été réguliers et satisfaisants et voici l’essentiel: ils nous ont compris.»
Eveline et Matthias Hegglin, les patrons du City-Hotel Ochsen


Au cours de ces dernières années, il est apparu de plus en plus clairement qu’il fallait aborder la transformation des 13 chambres restantes et prendre d’autres mesures d’assainissement de construction: adapter la zone d’accueil de l’hôtel afin de répondre aux exigences actuelles de la clientèle et assurer une ouverture de trois espaces dans le secteur du bâtiment récent. C’est Eveline Hegglin qui a pris l’initiative de ces travaux. A cet effet, le couple d’hôteliers s’était engagé dans une collaboration avec un architecte qui, malheureusement, n’a pas évolué de manière satisfaisante. En lisant le reportage principal d’une édition du magazine GOURMET, Eveline Hegglin a découvert l’existence de la maison beck konzept ag, domiciliée dans le bourg lucernois de Buttisholz et spécialiste reconnue des aménagements d’intérieurs pour l’hôtellerie, la restauration et le commerce de détail. Peu après, un premier rendez-vous s’est tenu avec le directeur et copropriétaire de l’entreprise, M. Roland Walker. «Nous sommes très heureux d’avoir osé faire le pas d’engager la maison beck konzept ag. La collaboration avec cette entreprise aura été la meilleure chose qui ait pu nous arriver. Nous avons toujours été parfaitement encadrés, les échanges d’information ont toujours été réguliers et satisfaisant et voici l’essentiel: ils nous ont compris» soulignent Eveline et Matthias Hegglin. «La famille Hegglin avait une conception assez claire de ce qu’elle voulait et de ce qu’elle ne voulait pas et nous avons essayé de mettre en œuvre leurs idées. Lorsque cela n’était pas possible, nous nous sommes efforcés de proposer d’autres solutions. Le plus grand défi était d’obtenir un mélange équilibré d’anciens et de nouveaux éléments et d’adapter l’esthétique artistique à quelque chose d’intemporel, de relier les éléments modernes à l’art classique» explique l’architecte d’intérieurs Urs Küttel.

Redonner vie aux choses anciennes
Cette combinaison a surtout été appliquée dans le secteur du bâtiment moderne: la chambre à la cheminée et sa fresque aux larges dimensions et la verrerie de l’artiste homonyme dans la chambre Ferdinand Gehr. D’un point de vue de la protection des monuments historiques, il n’était pas simple d’éliminer tout cela. La répartition de l’espace était, elle aussi, imposée. C’est ainsi que nous sommes arrivés à la décision d’ouvrir les trois pièces. Désormais, le bar, la chambre à la cheminée et la chambre Ferdinand Gehr constituent une unité – même s’il reste possible d’utiliser ces espaces de manière séparée. Une grande armoire à vins se situe au centre de ces trois pièces, visible de toutes parts. La partie frontale du bar a été rafraîchie et tout l’intérieur a été remplacé, le pass vers la cuisine a été restauré et le logo du bar a été remis au goût du jour. D’anciens luminaires oubliés pendant des décennies au galetas ont été restaurés et remis en valeur. Dans la chambre Ferdinand-Gehr voisine, la maison beck konzept ag a redessiné l’ensemble de l’aménagement intérieur et a fait fabriquer de nouveaux meubles en collaboration avec divers menuisiers. Une entreprise spécialisée a pu restaurer l’art verrier de Ferdinand Gehr.

«Il aura été très délicat de décider ce qui pouvait être remis à neuf et ce qui devait rester ancien. Cependant, l’enthousiasme dont a fait preuve le service des monuments historiques semble indiquer que nous avons bien fait notre travail et que nous avons respecté l’héritage des grands-parents et des parents Hegglin.»
Urs Küttel, architecte d’intérieurs de la maison beck konzept ag


Dans la chambre à la cheminée, d’anciens éléments s’allient désormais harmonieusement à des éléments plus modernes: la cheminée et les peintures sur les murs ont été conservés, les sièges (conçus par l’architecte de l’époque, Hanns Brütsch) ont été restaurés et complétés par des tables à nouveau design de la maison beck konzept ag. Le buffet du petit déjeuner a été intégré à la paroi arrière. «Il était important pour les propriétaires que le buffet ne se trouve pas au premier plan et qu’il soit possible de tirer un profit optimal de l’espace» souligne l’architecte d’intérieurs Urs Küttel pour Pot-au-Feu. La chambre ouverte au premier étage a été dotée d’une paroi vitrée et boisée mais demeure très claire et ouverte, ce qui permet aux clients de l’utiliser comme lieu de retrait ou pour tenir des séances. Dans le couloir, ce sont avant tout des considérations de protection anti-incendie qui auront joué le plus grand rôle. Comme la cage d’escalier sert de voie d’évacuation, il faut pouvoir séparer le couloir en cas d’incendie et le fermer avec une porte. «Le plus simple aurait été de placer cette porte contre le mur de manière qu’elle se ferme en cas d’incendie. Cette solution ne convenait toutefois pas à nos clients pour les raisons esthétiques. Ils ont souhaité que de tels éléments ne soient pas visibles des clients de l’hôtel. C’est ainsi que cette fameuse porte est désormais cachée dans la paroi latérale» précise Urs Küttel en expliquant ce système sophistiqué. «Nous sommes vraiment très heureux du travail fourni par la maison beck konzept ag et d’avoir pu profiter de leur longue expérience en matière de conception, de production et de montage. C’est précisément cette flexibilité qui constitue pour nous une bonne entreprise» se réjouissent Eveline et Matthias Hegglin des solutions optimale qu’il leur a ainsi été possible de trouver.

Prise en compte des souhaits sans cesse modifiés des clients
Dans une étape ultérieure, l’établissement a procédé à une restauration de la réception et du secteur dédié à l’accueil des clients afin d’adapter ces espaces aux nouveaux besoins de la clientèle. Il est ainsi apparu que le client de l’hôtel préfère généralement, pour travailler, se placer dans un local commun plutôt que de se retirer dans sa chambre d’hôtel. Les hôteliers ont ainsi décidé de réaménager entièrement la zone d’accueil, de mettre en place de nouveaux postes de travail mais aussi des aménagements permettant de se détendre et de bavarder. L’aménagement de la réception est ouvert et clair et son accès est désormais également possible aux chaises roulantes. La réception est reliée par deux ascenseurs aux étages supérieurs. «Il aura été très délicat de décider ce qui pouvait être remis à neuf et ce qui devait rester ancien. Cependant, l’enthousiasme dont a fait preuve le service des monuments historiques semble indiquer que nous avons bien fait notre travail et que nous avons respecté l’héritage des grands-parents et des parents Hegglin» constate Urs Küttel. Pendant la phase de construction, il aura régulièrement fallu réfléchir aux aspects les plus divers et procéder à des modifications. «La communication avec Urs Küttel et les autres collaborateurs s’est toujours faite de manière très professionnelle et agréable. Leurs idées, leur coup d’œil pour les formes et les couleurs nous ont énormément aidés. Nous avons toujours trouvé la solution adéquate à tous les problèmes qui se sont posés» soulignent les hôteliers Hegglin qui ont vite compris que les 13 chambres d’hôtel restantes devaient également être rénovées en collaboration avec la maison beck konzept ag. Mais voilà: le coronavirus et ses conséquences économiques ont stoppé net ce bel enthousiasme. «Je vis ma 31ème année en tant que propriétaire de cet établissement et je peux vous dire que c’est également la pire de toutes. Les conséquences de la pandémie sur le tourisme d’affaires à Zoug sont désastreuses. Nous avons donc dû décider de reporter sine die l’ensemble des travaux de transformation au lieu de les réaliser à la fin de cette année. Nous devons attendre que la situation se stabilise» explique l’hôtelier. Les plans, quant à eux, sont prêts – et l’entreprise partenaire, la maison beck konzept ag, également.
Pour en savoir davantage

City-Hotel Ochsen
Kolinplatz 11
6300 Zoug
Tél. 041 729 32 32
info@ochsen-zug.ch
www.ochsen-zug.ch

beck konzept ag
Gewerbezone 82
6018 Buttisholz
Tél. 041 929 68 88
info@beck-konzept.ch
www.beck-konzept.ch